Notre Dame de Bon Secours

L'appel des disciples | Notre Dame de Bon Secours

Viens et suis-moi

L'appel des disciples
Retour

L'appel des disciples

 « Venez à ma suite et je ferai de vous des pêcheurs d’hommes ; laissant aussitôt leurs filets, ils le suivirent. (…) Il les appela, laissant dans  la  barque leur père Zébédée avec les ouvriers, ils partirent à sa suite. » (Mc 1,16-20)

Les disciples quittent tout, ils mobilisent toutes leurs énergies pour servir. Cet appel qui vient de Jésus est efficace.

Puis d’autres appels :

« Jésus monta dans la montagne et il appelle ceux qu’il voulait. Ils vinrent à lui et il en établit Douze pour être avec lui et les envoyer prêcher avec pouvoir de chasser les démons. » (Mc 3,13-19)

« Ceux qu’il voulait », l’appel est personnel, Jésus a l’initiative. Les Douze sont appelés pour une mission. Ils forment la communauté pour annoncer la Bonne Nouvelle, poser les gestes de Salut et « chasser les démons. »

L’Ecriture nous met devant un Dieu qui appelle, c’est la reconnaissance d’un appel que Dieu adresse à tous et chacun, appelé par son nom. La réponse particulière donnée permet de vivre sa vie comme vocation. Si l’appel est de Dieu, il n’advient pas sans une communauté et il est mission au sens où il mobilise l’existence et transforme celui qui est appelé. Les figures des disciples sont là non pour être imitées, mais  comme invitation à inventer à notre tour la réponse qui viendra glorifier et servir Dieu en ce temps qui est le nôtre comme participation à la mission du Christ aujourd’hui.

Ma vie, son sens,  l’amour, l’avenir, les autres, le Christ, l’Evangile, l’Eglise : des appels plein la vie !

 Je suis appelé(e), mais par qui ? Pourquoi faire ?  Appelé(e) par des proches, des amis, par courrier et d’autres moyens… Appels explicites ou silencieux, mais appels : à vivre, à agir, à réagir, à créer, à faire des choix. Appels qui font exister, font devenir plus humain. Appels d’amour, appels de Dieu.

Dans la vie aujourd’hui, qu’est-ce que tu aimes ? Qu’est-ce qui te passionne ? A quoi tu te donnes ? Et  demain ? Si tu étais appelé(e) à plus, pour les autres, pour le Christ, pour l’Eglise ?

Tu peux réussir ta vie.

« La moisson est grande, les ouvriers pas assez nombreux. »


Vous aimerez aussi...